Le protocole sanitaire COVID-19

Le "K.O."vid-19, cet agresseur psychique

psychologie magazine
publié dans
parole de psy

En tant que thérapeutes et parents confinés, nous avons pu constater avec mon associée que le monde semble clivé. La crise du Covid-19 agit sur les individus et sur le collectif comme le ferait un traumatisme. Nous sommes dans un état de sidération, soudainement privés de nos facultés. Le virus et ses conséquences prennent l’apparence d’un agresseur. Nous voici intrusés, pénétrés par un organisme étranger malgré notre NON catégorique. Un ennemi qui détruit, envahit tant les psychismes que les corps pour nous laisser K.O..

Alors, comme l’être humain est une mécanique très bien faite il possède dans son monde intérieur des mécanismes de défense. Comme leurs noms l’indiquent il s’agit de mettre en place des moyens pour contrer mentalement l’agresseur et se préserver. Ces mécanismes sont nombreux et dépendants des structures de personnalité de chacun. En général ils se sont développés durant l’enfance afin de faire face à des situations difficiles qui ne faisaient pas sens. Si nous prenons pour exemple le mécanisme du clivage, l’objectif, quand cela se produit, est de permettre à l’individu d’éviter tout conflit intérieur en faisant coexister, sans le savoir, deux visions opposées et irréconciliables. Evidemment cette situation est inconfortable, intenable sur le long terme et doit rester temporaire.

C’est un peu cette situation que nous vivons avec le confinement depuis la crise :

« Je ne veux pas attraper / transmettre le virus et à la fois je veux être dehors comme avant ».

Voilà une difficulté pour notre psychisme car nous ne pouvons concilier ces deux parties et il est très douloureux de les faire coexister. D’où les colères voire les rages des uns et des autres quand il s’agit de constater qu’il y a une part qui légitime d’être dehors et l’autre qui revendique de rester dedans. 

Ce clivage est une réaction de défense qui permet de ne pas penser à la réalité de ce que couvre l’agression, de la mettre à distance. D’ailleurs, n’avons-nous pas des difficultés à nous représenter réellement ce qu’il arrive ? A vraiment embrasser l’entièreté de la situation ? Même si nous espérons à coup de pensées magiques avec notre système Enfant retrouver le monde d’avant, nous savons avec notre système Adulte que cela n’arrivera pas.

Et alors quoi ? Que va-t-il arriver ensuite ? Comment allons-nous surmonter la situation ? Allons-nous devenir différents ? Et quelles traces ce maudit agresseur va laisser ? Pour le psychisme ces interrogations peuvent donner le vertige, nos sentiments et nos émotions peuvent en être presque anesthésiés.

Si cela arrive, c’est un processus normal, résultant du choc que provoque la crise du Covid-19. Il nous faudra du temps, de l’indulgence pour sortir du clivage et du potentiel traumatisme ; il nous faudra oser demander de l’aide et exprimer nos peurs, nos colères, nos chagrins ; il nous faudra en parler jusqu’à ce que cette crise trouve une place dans notre existence, qu’elle trouve un sens. Heureusement, nous avons de la ressource, nous sommes résilients ! Nous en ferons quelque chose et nous y parviendrons car, comme le dit la pensée chinoise du Wei Ji,

"A chaque crise correspond une opportunité."

Alors, quelle sera la votre ?

écrit par

Benoit Foujols

Thérapeute

https://www.psychologies.com/Paroles-de-psys/Le-K-O-vid-19-cet-agresseur-psychique

Cabinet

Monnet & Foujols

Psychothérapie individuelle et groupe
Copyright © 2020 Solusmart v.1.1.0 - Plan du site - Politique de confidentialité - Mentions Légale